Inscrivez-vous au 2020 - Grand Slams & Catastrophes

Liens rapide

Qu’est-ce qu’un TIPS ?

Un TIPS est une intervention médicale qui aide à corriger les problèmes de flux sanguin dans le foie, un effet secondaire courant de la maladie hépatique. Cette intervention se réalise en l’absence de chirurgie. C’est un médecin spécialement formé, un radiologiste d’intervention, qui réalise cette intervention au sein du département de radiologie.

Pourquoi a-t-on besoin d’un TIPS ?

Un TIPS peut souvent améliorer l’hypertension portale, une affection qui se développe lorsque le flux sanguin normal dans les vaisseaux sanguins du foie est ralenti ou bloqué du fait de la présence de tissu cicatriciel ou d’autres lésions. Le tissu cicatriciel ou les lésions sont le résultat de maladies hépatiques, comme une hépatite ou une cirrhose.
Plusieurs évènements peuvent survenir lorsque les vaisseaux sanguins sont obturés. Des hémorragies apparaissent parfois lorsque le sang tente de s’échapper dans des voies non bouchées. Dans d’autres cas, on observe une accumulation de liquide dans la région autour de l’estomac (un trouble connu sous le nom d’ascite). Le liquide s’accumule parfois dans la poitrine (c’est ce qu’on appelle un liquide pleural).

Que se passe-t-il lors d’un TIPS ?

Le radiologiste d’intervention pratiquera un tunnel dans le foie, qui permettra au sang bloqué de circuler. Une fois le tunnel réalisé, le médecin insérera un petit tube métallique (appelé dérivation ou endoprothèse) dans le tunnel pour s’assurer que ce dernier reste ouvert.
Au cours de l’intervention, le radiologiste d’intervention se guidera grâce à des radiographies et un colorant pour les rayons X (produit de contraste).

Comment dois-je me préparer pour l’intervention ?

Vous ne devez ni manger ni boire après minuit la veille de l’intervention. Indiquez à votre médecin dès que possible toute allergie au colorant pour les rayons X (produit de contraste) ou à l’iode, pour qu’on puisse prendre des précautions particulières lors de l’intervention.
Avant l’intervention, un membre de l’équipe de radiologie d’intervention vous en parlera en détail et répondra à toutes les questions que vous pourriez vous poser.

À quoi ressemble le TIPS ? L’intervention est-elle douloureuse ?

Avant l’intervention, on administre habituellement aux patients des médicaments pour les engourdir. Il arrive que les patients soient complètement endormis par un anesthésiste. Dans tous les cas, on administrera au patient des médicaments antidouleur. C’est le radiologiste d’intervention qui réalise l’intervention, au moyen d’un tube IV dans le cou. Si vous n’êtes pas complètement endormi, le médecin engourdira la région du cou avant d’insérer l’IV.
Une fois l’intervention terminée, il est possible que le médecin laisse l’IV dans votre cou pour que l’on puisse vous administrer d’autres médicaments. Vous n’aurez pas besoin de points de suture après le retrait de l’IV.

Que se passe-t-il après mon TIPS ?

Vous quitterez le département de radiologie et serez transporté dans votre chambre d’hôpital (ou parfois dans une salle de soins intensifs, si votre médecin veut vous garder sous observation rapprochée). Le médecin et les infirmières vous indiqueront quand vous pourrez vous alimenter et combien de temps vous devez rester alité. Vous pourriez être endolori au niveau de votre estomac et/ou de votre cou. Vous pourriez également observer un gonflement ou des ecchymoses au niveau de votre cou. La douleur et le gonflement disparaîtront au bout de quelques jours ou d’une semaine et ne nécessitent en général aucun traitement.
Votre TIPS nécessitera des visites de suivi régulières. Votre médecin devra s’assurer que votre TIPS fonctionne correctement. Les visites de suivi sont généralement réalisées à trois, six, ou 12 mois après l’intervention. Votre médecin vous indiquera le programme exact de suivi que vous devez suivre.

Quels sont les risques associés au TIPS ?

Toute intervention impliquant des vaisseaux sanguins augmente les risques d’hémorragie. Des études récentes indiquent que le risque d’hémorragie sévère est de un à deux pour cent environ. Certains patients sont malades à cause du colorant pour les rayons X. Il s’agit en général de patients diabétiques ou souffrant de maladie rénale, d’asthme ou d’une réaction allergique antérieure au colorant pour les rayons X. Si vous souffrez d’une de ces affections, parlez-en à votre radiologiste d’intervention avant le début de l’intervention. Dans dix pour cent des cas environ, les patients deviennent temporairement confus ou désorientés après un TIPS. On peut habituellement soigner ces troubles après l’intervention, avec des médicaments appropriés. Étant donné que chaque personne est différente, il est possible que certains risques associés à cette intervention ne soient pas mentionnés dans cette publication. Un membre de l’équipe de radiologie d’intervention discutera plus en détail avec vous des risques de l’intervention.

Existe-t-il d’autres options au TIPS ?

Selon les cas, le blocage du flux sanguin dans le foie se traite mieux soit par intervention chirurgicale, soit par TIPS. Vos médecins vous indiqueront quelle méthode ils pensent être la mieux adaptée à votre situation.

Quels sont les bienfaits du TIPS ?

Les bienfaits du TIPS résident dans le soulagement des symptômes en l’absence de chirurgie, et dans un temps de récupération plus court par rapport à une chirurgie.