Inscrivez-vous au 2020 - Grand Slams & Catastrophes

Liens rapide

Qu’est-ce qu’un cathéter de néphrostomie ?

Un cathéter de néphrostomie est inséré dans votre rein, à travers la peau, pour drainer votre urine. Dans certains cas, l’urine est drainée dans une poche de drainage. Dans d’autres cas, le cathéter draine l’urine dans la vessie et vous n’aurez pas de poche à l’extérieur de votre corps. Un blocage ou une perforation de l’uretère (structure qui, en temps normal, transporte l’urine des reins vers la vessie), une préparation à une chirurgie ou à d’autres interventions sur les reins ou l’uretère, font partie des situations qui nécessitent la pose d’un cathéter de néphrostomie.

Quels sont les problèmes qui peuvent survenir avec mon cathéter de néphrostomie ?

Le principal problème qui peut survenir est une infection de la peau et une infection rénale. On peut éviter une infection de la peau en prenant bien soin de la région autour du cathéter. Si, malgré des soins appropriés, une infection de la peau se développe, elle est généralement facile à soigner. Une infection rénale se développe en cas d’obturation du cathéter. Une infection rénale est plus grave qu’une infection L’ASSOCIAT ION de la peau, mais on peut l’éviter. Le meilleur moyen de l’éviter est de faire en sorte que votre cathéter soit changé régulièrement. Si, malgré des soins appropriés, votre cathéter se bouche et vos reins s’infectent, vos médecins peuvent traiter le problème en changeant le cathéter et en vous administrant des antibiotiques.

Comment dois-je prendre soin de la peau autour de mon cathéter de néphrostomie ?

Vous aurez besoin d’aide, étant donné que votre cathéter est situé dans votre dos. Suivez les instructions suivantes, sauf en cas d’indications contraires de la part de votre médecin :
  • Maintenez la peau sèche autour de votre cathéter de néphrostomie. Vous pouvez prendre des douches à condition de couvrir la région avec un plastique. Attachez les bords du plastique à votre peau, pour empêcher l’eau d’y pénétrer. Si la région est mouillée, séchez la complètement après votre douche.
  • Maintenez la peau propre autour de votre cathéter de néphrostomie. Nettoyez la région quotidiennement ou tous les deux jours avec un écouvillon en coton humidifié avec de l’eau oxygénée. Lavez-vous toujours les mains avant de nettoyer la région du cathéter.
  • Couvrez la peau autour de votre cathéter de néphrostomie. Après avoir nettoyé la peau autour du site d’insertion du cathéter, couvrez la région avec un pansement propre. Si le pansement est mouillé, changez-le.

Quels sont les signes d’infection de la peau ? Que dois-je faire en cas d’infection de la peau ?

Les signes d’infection de la peau sont une rougeur, une douleur ou un gonflement de la peau autour du cathéter. Si vous présentez n’importe lequel de ces signes, même de façon très modérée, veuillez suivre les instructions suivantes sauf en cas d’indications contraires de la part de votre médecin :
  • Nettoyer la peau autour du cathéter plus fréquemment. Si vous avez l’habitude de nettoyer la peau et de changer le pansement tous les deux jours, faites le maintenant quotidiennement. Si vous avez l’habitude de nettoyer la peau et de changer le pansement quotidiennement, faites le maintenant deux fois par jour.
  • Mettez une pommade antibiotique sur la peau autour du cathéter chaque fois que vous la nettoyez.
  • Contactez votre médecin si les symptômes d’infection de la peau ne s’améliorent pas dans les 48 heures, ou s’ils empirent malgré les soins supplémentaires.
  • Si vous observez une amélioration rapide des symptômes de l’infection de la peau, continuez les soins supplémentaires pendant une semaine, puis reprenez votre routine habituelle de soins de la peau.

Comment puis-je empêcher mon cathéter de néphrostomie de se boucher, pour éviter une infection rénale ?

Vous ne pouvez pas totalement éliminer le risque d’obturation de votre cathéter de néphrostomie. Cependant, vous pouvez fortement diminuer ce risque en suivant les instructions suivantes :
  • Si votre cathéter de néphrostomie draine l’urine dans une poche de drainage externe, rincez la poche quotidiennement avec de l’eau. Le mieux est d’avoir deux poches à votre disposition, pour que vous puissiez en porter une tandis que vous rincez l’autre.
  • Continuez de vous rendre à vos rendez-vous pour que votre cathéter de néphrostomie soit changé. Dans la plupart des cas, on change le cathéter tous les deux ou trois mois. Le remplacement du cathéter aide à éviter son obturation. Plus le cathéter est long, plus le risque d’obturation est élevé. Il est plus facile de changer le cathéter que de mettre en place le cathéter d’origine. On effectue habituellement ce changement en consultation externe.

Quels sont les signes de blocage de mon cathéter de néphrostomie ? Quels sont les signes d’infection rénale ?

Ces deux problèmes sont souvent associés. Malgré des soins appropriés, votre cathéter de néphrostomie peut s’obturer et entraîner une infection rénale. Les signes de blocage de votre cathéter sont une douleur dorsale et une fuite d’urine autour du cathéter, sur votre peau et le pansement du cathéter. Les signes d’infection rénale sont une douleur, une fièvre et des frissons.

Que dois-je faire si je pense que mon cathéter est bouché ou si je pense souffrir d’une infection rénale ?

Contactez immédiatement votre radiologiste d’intervention et/ou votre médecin traitant. Ils s’arrangeront pour que votre problème soit rapidement traité. Dans la plupart des cas, il sera nécessaire de changer votre cathéter et vous aurez besoin d’un antibiotique. Il sera peut-être nécessaire de vous admettre à l’hôpital. Si votre tube possède un capuchon, retirez ce dernier et connectez le tube à une poche de drainage.

De quoi ai-je besoin pour prendre soin de mon cathéter de néphrostomie ?

  • écouvillons ou boules de coton ;
  • eau oxygénée ;
  • compresses ;
  • sparadrap chirurgical ;
  • pommade antibiotique ;
  • poches de drainage ;
  • Tous ces produits sont disponibles dans les officines ou les magasins de produits hospitaliers. Votre médecin vous indiquera si vous avez besoin de produits supplémentaires qui ne figurent pas sur cette liste ;

Dois-je restreindre mes activités ?

Vous serez endolori pendant une à deux semaines après la pose de votre cathéter. Cela va restreindre vos activités. Après cette période vous devrez continuer à éviter toute activité pouvant provoquer une sensation de tiraillement ou de douleur autour du cathéter, ou un entortillement de ce dernier.

Je dois contacter mon médecin si je souffre d’une infection de la peau qui résiste à mes soins, si je pense que mon cathéter est bouché, ou si je pense souffrir d’une infection rénale. Existe-t-il d’autres situations pour lesquelles je dois contacter mon médecin ?

Oui. Contactez immédiatement votre médecin si :
  • votre cathéter se déplace ou se casse ;
  • vous avez des points de suture et que ces derniers sont lâches ;
  • votre cathéter commence à fuir ;
  • vous observez du sang à l’intérieur ou autour de votre cathéter ;

Quel médecin dois-je contacter à propos de mon cathéter de néphrostomie ?

La plupart des personnes ayant besoin d’un cathéter de néphrostomie sont suivies par plus d’un médecin, et il est parfois difficile de savoir lequel contacter si vous avez des questions ou un problème avec votre cathéter. C’est un médecin spécialement formé, un radiologiste d’intervention, qui a posé votre cathéter. Ce spécialiste travaille de concert avec vos autres médecins (comme le chirurgien, l’interne ou le médecin de famille) pour prendre soin de vous une fois que vous êtes équipé de votre cathéter de néphrostomie. L’équipe médicale qui prend soin de vous préfèrera peut-être que vous contactiez directement votre radiologiste d’intervention si vous avez des questions ou des problèmes qui concernent votre cathéter. Votre équipe médicale pourrait préférer au contraire que vous contactiez d’abord le chirurgien, l’interne ou le médecin de famille. Demandez à vos médecins quelle est la personne que vous devez contacter si vous avez besoin de conseils ou d’aide à propos des soins au cathéter.