Inscrivez-vous au 2020 - Grand Slams & Catastrophes

Liens rapide

Qu’est-ce qu’une endoprothèse ?

Une endoprothèse – parfois appelée « stent » – est un petit tube flexible en plastique ou en treillis métallique de qualité médicale. On l’implante dans le corps pour traiter un certain nombre de troubles médicaux.

Quels troubles médicaux les endoprothèses peuvent-elles traiter ?

On utilise les endoprothèses pour traiter un certain nombre de troubles médicaux :
On utilise le plus souvent les endoprothèses pour maintenir des vaisseaux sanguins obturés en position ouverte après une angioplastie (intervention au cours de laquelle on fait passer un ballonnet, situé à l’extrémité d’un cathéter, à travers le corps jusqu’à la région où le vaisseau sanguin est bloqué). On gonfle ensuite le ballonnet pour ouvrir le vaisseau. Cependant, dans certains cas, la pose d’endoprothèses constitue le principal moyen de maintenir le vaisseau en position ouverte.
On utilise également les endoprothèses pour maintenir en position ouverte les canaux biliaires, ou d’autres passages du corps qui ont rétréci ou qui sont bloqués par des tumeurs ou toute autre obstruction. L’utilisation d’endoprothèses dans ce but particulier s’effectue le plus souvent :
  •  au niveau de l’oesophage, pour traiter des obstructions ou des rétrécissements qui rendent la déglutition difficile ;
  •  au niveau des canaux biliaires du pancréas ou du foie, lorsqu’une obstruction empêche l’écoulement de la bile dans l’appareil digestif ;
  •  au niveau des voies respiratoires, pour traiter les obstructions qui interfèrent avec la respiration normale.
Dans certains cas, on utilise les endoprothèses pour traiter les patients souffrant de maladie hépatique grave. Ces patients connaissent souvent des hémorragies engageant le pronostic vital, car le foie est trop abîmé pour supporter le flux sanguin normal. Une technique appelée TIPS, qui utilise une endoprothèse pour connecter deux veines et diverger le sang du foie, constitue un des moyens de traiter cette maladie.

Comment implante-t-on les endoprothèses dans le corps ?

Le radiologiste d’intervention pratique une toute petite incision dans la peau, de la taille d’un embout de crayon environ. En se guidant par rayons X, il insère l’endoprothèse, montée à l’extrémité d’un cathéter, jusqu’à la région à traiter. Cette technique de radiologie d’intervention est généralement moins traumatisante pour le patient qu’une implantation chirurgicale, puisqu’elle nécessite des incisions plus petites et qu’elle est associée à une douleur moins importante et à des séjours hospitaliers plus courts.