Inscrivez-vous au 2020 - Grand Slams & Catastrophes

Liens rapide

Qu’est-ce qu’une néphrostomie ?

Une néphrostomie est une intervention qui consiste à insérer un cathéter dans vos reins, à travers la peau, pour drainer votre urine. C’est un médecin spécialement formé, un radiologiste d’intervention, qui réalise cette intervention au sein du département de radiologie. En se guidant grâce à des rayons X, le médecin insère le cathéter à l’endroit précis pour pouvoir drainer votre urine. Le drainage par néphrostomie évite d’avoirs recours à la chirurgie.

Pourquoi ai-je besoin d’une néphrostomie ?

On pratique surtout une néphrostomie dans le cas d’un blocage de l’uretère. L’urine, produite par les reins, s’écoule dans la vessie par l’intermédiaire de l’uretère. Une obstruction de l’uretère entraîne un refoulement de l’urine dans les reins. Une douleur et une fièvre font partie des signes d’un blocage de l’uretère, mais certaines personnes ne présentent aucun symptôme. Il faut soigner toute obstruction de l’uretère, même en l’absence de symptômes, car si l’urine ne peut s’écouler les reins pourraient cesser de fonctionner. Le drainage par néphrostomie, en fournissant à l’urine un moyen de s’échapper, peut soulager les symptômes d’un blocage de l’uretère et permettre aux reins de fonctionner. Une néphrostomie est également nécessaire dans le cas d’une perforation de l’uretère ou de la vessie, ce qui entraîne une fuite d’urine vers d’autres régions de l’organisme. Cette fuite peut provoquer une douleur et une infection grave. Le drainage par néphrostomie peut stopper la fuite et aider l’orifice à cicatriser. Enfin, une néphrostomie est parfois nécessaire pour vous préparer à une chirurgie ou à une autre intervention sur vos reins ou sur votre uretère, comme l’extraction d’un calcul rénal volumineux.

Comment dois-je me préparer pour l’intervention de drainage par néphrostomie ?

Si vous êtes déjà admis à l’hôpital – vous recevrez des instructions sur la façon de vous préparer pour le drainage par néphrostomie de la part de vos infirmières et de vos médecins.
Si vous n’êtes admis à l’hôpital que le matin même de votre drainage par néphrostomie – veuillez suivre les instructions suivantes, sauf en cas d’indications contraires de la part de votre médecin :

Alimentation

Vous ne devez manger aucune nourriture solide après minuit la veille de l’intervention. Vous pouvez boire des liquides clairs.

Médicaments

La majorité des personnes peuvent continuer à prendre les médicaments qui leur sont prescrits. Si vous êtes diabétique et que vous prenez de l’insuline, demandez conseil à votre médecin en ce qui concerne un changement éventuel de la dose d’insuline le jour de l’intervention. Si vous prenez l’anticoagulant Coumadin, vous devez en avertir votre médecin pour qu’il puisse interrompre la prise de ce médicament. Apportez tous les médicaments que vous prenez. Toute personne subissant un drainage par néphrostomie devra passer des tests sanguins quelques jours avant l’intervention. Le jour de l’intervention, on vous insérera un cathéter intraveineux (IV) dans une veine par l’intermédiaire duquel on vous administrera des antibiotiques. Les antibiotiques aident à éviter les infections. On utilisera l’IV pour vous administrer d’autres fluides et médicaments durant l’intervention. Elle restera en place jusqu’à la fin du drainage par néphrostomie. Avant le début du drainage par néphrostomie, un membre de l’équipe de radiologie d’intervention (un médecin, une infirmière ou un technologue) vous parlera en détails de l’intervention et répondra à toutes les questions que vous pourriez vous poser.

À quoi ressemble le drainage par néphrostomie ? L’intervention est-elle douloureuse ?

Avant le début de l’intervention, on vous administra des médicaments anti-douleur par l’intermédiaire de votre IV. Votre radiologiste d’intervention utilisera de plus un anesthésique local pour endormir la peau et les tissus profonds dans la région du dos où on vous insérera le cathéter. Vous ne ressentirez ensuite qu’une pression lors de l’intervention.
Les trois étapes principales d’un drainage par néphrostomie sont les suivantes : pose d’une aiguille dans le rein, pose d’un fil-guide plus loin dans le rein et pose du cathéter de drainage. En général l’intervention dure une heure environ, mais il est impossible de déterminer à l’avance la durée de votre intervention.

Que se passe-t-il après le drainage par néphrostomie ?

Une fois l’intervention terminée, vous retournerez dans votre chambre d’hôpital. Le personnel infirmier qui s’occupe de vous s’assurera que vous allez bien. On vous indiquera quand vous pourrez vous alimenter et combien de temps vous devez rester alité. Étant donné que chaque personne est différente, il est impossible de prévoir combien de temps vous devrez rester à l’hôpital.
Si vous souffriez de symptômes d’un blocage de l’uretère avant la pose de votre cathéter de drainage par néphrostomie, vous remarquerez que ces symptômes disparaissent progressivement. Vous serez endolori pendant sept à 10 jours après l’insertion de votre cathéter.
Le diamètre du cathéter de drainage par néphrostomie est inférieur ou égal à celui de l’IV. On connectera le cathéter à une poche de drainage et votre urine sera drainée dans la poche. Dans certains cas, après plusieurs jours, vous n’aurez plus besoin de la poche de drainage et on couvrira le cathéter.

Pendant combien de temps vais-je devoir garder le cathéter de drainage ?

Cela dépend de la raison pour laquelle vous avez besoin du cathéter. Si on pose le cathéter pour soulager un blocage de l’uretère, vous devrez le garder aussi longtemps que le blocage persiste. Votre uretère peut être obturé à cause de calculs, d’une infection, de la présence de tissu cicatriciel, ou d’une tumeur. Certains patients ont besoin d’un cathéter de drainage par néphrostomie à vie. Si on pose le cathéter car votre uretère est perforé, vous devrez le garder jusqu’à ce que l’orifice cicatrise. Si on pose le cathéter pour vous préparer à une chirurgie ou à une autre intervention sur vos reins ou votre uretère, vous devrez garder le cathéter jusqu’à la fin de l’intervention. Vos médecins discuterons avec vous de la durée pendant laquelle vous aurez probablement besoin du cathéter de drainage par néphrostomie.

Quels sont les risques associés au drainage par néphrostomie ?

Le drainage par néphrostomie est une intervention sécuritaire, mais des complications peuvent survenir. Les deux complications les plus courantes sont une hémorragie et une infection. C’est pour cette raison que vous devez rester à l’hôpital après la pose du cathéter. Étant donné que chaque personne est différente, il est possible que certains risques associés à votre drainage par néphrostomie ne soient pas mentionnés dans cette publication. Avant l’intervention, un membre de votre équipe de radiologie d’intervention discutera en détail avec vous des risques associés à votre drainage par néphrostomie.

Quels sont les bienfaits d’un drainage par néphrostomie ?

Si votre uretère est obturé, le cathéter de drainage par néphrostomie soulagera vos symptômes, comme la douleur, la fièvre ou les frissons. Avant le développement de cette technique de drainage, les patients souffrant de blocage des uretères devaient subir une chirurgie pour drainer leur urine. Dans certains cas, le cathéter peut aider les médecins à éliminer la source du blocage. Par exemple, si l’obturation de l’uretère est due à des calculs, il est possible que les médecins soient capables de retirer les calculs à travers le cathéter, sans avoir recours à la chirurgie. Si l’obturation de l’uretère est due à la présence de tissu cicatriciel, il est possible que votre médecin soit capable d’utiliser des instruments à travers le cathéter, pour agrandir l’uretère au niveau de la région de cicatrisation. Votre médecin discutera avec vous de la meilleure approche pour gérer la cause du blocage de votre uretère. Si l’un de vos uretères est perforé, le cathéter drainera l’urine et aidera à empêcher le développement d’une infection grave pendant que l’orifice cicatrise. Dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire de pratiquer une intervention chirurgicale pour fermer la perforation.