Inscrivez-vous au 2020 - Grand Slams & Catastrophes

Liens rapide

Notre vidéo sur l’accès veineux

Qu’est-ce qu’un cathéter veineux central, ou CVC ?

Un CVC est un tube que l’on insère sous la peau pour que les médecins ou les infirmières disposent d’un accès simple, non douloureux, pour vous administrer des nutriments ou prélever votre sang. Lorsque vous êtes équipé d’un CVC, vous n’avez pas à subir l’irritation et l’inconfort d’injections répétées par aiguille.
Les médecins recommandent un CVC pour les patients qui subissent régulièrement une dialyse ou des traitements de chimiothérapie, ou pour les patients qui reçoivent régulièrement des perfusions antibiotiques ou antifongiques ou des suppléments nutritionnels.
On pose plus de 3,4 millions de CVC chaque année, et les médecins recommandent leur utilisation de plus en plus fréquemment. Il existe plusieurs types de CVC, dont les cathéters tunnelisés (parfois appelés cathéters d’Hickman Broviac), les cathéters centraux introduits par voie périphérique (parfois appelés cathéters CCIVP ou cathéters longs), les cathéters de dialyse et les chambres implantables. Votre médecin peut vous expliquer quel cathéter est le mieux adapté à votre situation.

Que se passe-t-il lors de la pose d’un CVC ? L’intervention est-elle douloureuse ?

C’est un radiologiste d’intervention qui pose le CVC. On vous administrera des médicaments pour vous aider à vous détendre, et on endormira la région appropriée. On insèrera une aiguille dans votre peau, ce qui crée un petit tunnel. On placera alors le CVC dans ce tunnel, avec l’extrémité du cathéter reposant dans une large veine. Il est possible que vous ressentiez une pression et un léger inconfort durant l’intervention, mais l’acte n’est pas vraiment douloureux.

Comment dois-je me préparer pour l’intervention ?

Si vous êtes déjà admis à l’hôpital, vous recevrez des instructions sur la façon de vous préparer pour la pose du CVC de la part de vos infirmières et de vos médecins.
Si vous n’êtes admis à l’hôpital que le matin même de la pose du CVC, ou si vous subissez cette intervention en consultation externe, veuillez suivre les instructions suivantes, sauf en cas d’indications contraires de la part de votre médecin :
Alimentation : vous ne devez pas manger de nourriture solide après minuit la veille de l’intervention. Vous pouvez boire des liquides clairs.
Médicaments : la majorité des personnes peuvent continuer à prendre les médicaments qui leur sont prescrits. Si vous êtes diabétique et que vous prenez de l’insuline, demandez conseil à votre médecin en ce qui concerne un changement éventuel de la dose d’insuline le jour de l’intervention. Si vous prenez un anticoagulant comme le Coumadin, vous devez en avertir votre médecin pour qu’il puisse interrompre la prise de ce médicament. Apportez tous les médicaments que vous prenez.

Existe-t-il d’autres options à la pose de CVC ?

L’option consiste à recevoir des médicaments ou à subir un prélèvement de sang au moyen d’une intraveineuse (IV) ou d’une aiguille à chaque fois que vous subissez une intervention. Si votre médecin recommande un CVC, c’est dans votre intérêt. Des traitements fréquents vous seront plus comfortables avec un CVC.

Puis-je prendre une douche après la pose d’un CVC ?

La plupart des médecins recommandent d’attendre que l’incision cicatrise avant de prendre une douche.

Pendant combien de temps vais-je devoir garder le CVC ?

Cela dépend de votre état médical. Vous pourriez avoir besoin d’un CVC pendant plusieurs semaines, plusieurs mois ou plusieurs années. Votre médecin peut vous fournir plus d’information.

Quels sont les risques associés à un CVC ?

La pose d’un CVC est une intervention sécuritaire. Les complications les plus courantes sont les infections, l’obturation du CVC et, parfois, la formation d’un caillot sanguin. Toutes ces complications peuvent se résoudre grâce à des soins médicaux appropriés.

Comment puis-je éviter les infections associées à mon CVC ?

Pour éviter les infections, veuillez suivre les instructions suivantes, sauf en cas d’indications contraires de la part de votre médecin :
Maintenez la peau sèche autour de votre CVC. Une fois l’incision cicatrisée, vous pouvez prendre des douches à condition de couvrir la région avec un plastique. Attachez les bords du plastique à votre peau, pour empêcher l’eau d’y pénétrer. Si la région est mouillée, séchez-la complètement après votre douche.
Maintenez la peau propre autour de votre CVC. Nettoyez la région quotidiennement ou tous les deux jours avec un écouvillon en coton humidifié avec de l’eau oxygénée. Lavez-vous toujours les mains avant de nettoyer la région du CVC.
Couvrez la peau autour de votre CVC. Après avoir nettoyé la peau autour du CVC, couvrez la région avec un pansement propre. Si le pansement est mouillé, changez-le.

Dois-je toujours garder un pansement sur mon CVC ?

Il est important de maintenir votre CVC très propre. On recommande habituellement d’utiliser un pansement à cet effet.

Quels sont les signes d’infection du CVC ?

Les signes d’infection sont une rougeur, une douleur ou un gonflement de la peau autour du CVC. Si vous présentez n’importe lequel de ces signes, même de façon très modérée, veuillez suivre les instructions suivantes, sauf en cas d’indications contraires de la part de votre médecin :
Nettoyez plus souvent la peau autour de votre CVC. Par exemple, si vous avez l’habitude de nettoyer la peau et de changer le pansement tous les deux jours, faites le maintenant quotidiennement. Si vous avez l’habitude de nettoyer la peau et de changer le pansement quotidiennement, faites le maintenant deux fois par jour.
Mettez une pommade antibiotique sur la peau autour du CVC à chaque fois que vous la nettoyez.
Si vous observez une amélioration rapide des symptômes de l’infection, continuez les soins supplémentaires pendant une semaine. Reprenez ensuite votre routine habituelle de soins au CVC. Contactez votre médecin si les symptômes persistent, si vous avez des questions ou que vous êtes inquiet.

Comment puis-je éviter l’obturation du CVC ?

Malgré tous vos efforts, il arrive que le CVC s’obture. Pour réduire le risque d’obstruction, rincez quotidiennement votre CVC avec une solution saline stérile. Le fait de rincer le CVC avec une solution saline maintient l’intérieur du cathéter aussi propre que possible.

Comment savoir si mon CVC est obturé ?

Un écoulement de liquide près de l’ouverture ou une sensation de résistance lorsque vous rincez le cathéter sont des signes d’obstruction de votre CVC. Si vous sentez une résistance lorsque vous rincez le cathéter, arrêtez les soins et contactez votre médecin immédiatement.

Que dois-je faire si je pense que mon CVC est bouché ou que je souffre d’une infection qui résiste aux soins supplémentaires ?

Contactez immédiatement le radiologiste d’intervention qui a posé votre CVC et/ou votre médecin traitant. Le médecin s’arrangera pour que votre problème soit traité de façon adéquate. Dans certains cas, il peut s’avérer nécessaire de changer le CVC, et vous pourriez avoir besoin de médicaments antibiotiques. Il sera peut-être nécessaire de vous admettre à l’hôpital.

Je sais que je dois contacter mon médecin si je souffre d’une infection qui résiste à mes soins ou si je pense que mon CVC est bouché. Existe-t-il d’autres situations pour lesquelles je dois contacter mon médecin ?

Oui. Contactez immédiatement votre médecin si :
  • votre CVC se déplace ou se casse ;
  • vous avez des points de suture et que ces derniers sont lâches ;
  • votre CVC commence à fuir ;
  • vous observez du sang dans ou autour du CVC.
  • vous éprouvez une douleur lors du rinçage ou de l’injection de médicaments

La présence du CVC va-t-elle restreindre mes activités ?

Vous serez endolori pendant une à deux semaines après la pose de votre CVC. Cela va restreindre vos activités. Après cette période vous devrez continuer à éviter toute activité pouvant provoquer une sensation de tiraillement ou de douleur autour du CVC. Pour éviter tout problème superflu, la partie du cathéter qui se situe à l’extérieur de votre corps doit être attachée à votre peau avec du sparadrap.

De quoi ai-je besoin pour prendre soin de mon CVC ?

Sauf en cas d’indications contraires de la part de votre médecin, vous devrez achetez les produits suivants :
  • eau oxygénée ;
  • écouvillons ou boules de coton ;
  • compresses ;
  • sparadrap chirurgical ;
  • pommade antibiotique ;
  • solution saline stérile ;
  • seringues ;
TTous ces produits sont disponibles dans les officines ou les magasins de produits hospitaliers. Votre médecin vous indiquera si vous avez besoin de produits supplémentaires qui ne figurent pas sur cette liste.

Le CVC va-t-il durer aussi longtemps que j’en ai besoin ?

Oui. Votre CVC devrait vous durer aussi longtemps que vous en avez besoin – de quelques semaines à plusieurs années.

Que se passe-t-il lorsque je n’ai plus besoin de mon CVC ?

Dans la plupart des situations, on retirera le CVC. Cependant, si vous souffrez de problèmes chroniques récurrents, votre médecin choisira peut-être de le laisser en place.